Maison d’aide et d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants

Questions fréquentes

Comment la maison Alternative pour Elles peut me venir en aide à moi et mes enfants?

Alternative pour Elles est beaucoup plus qu'une maison d'hébergement. L’organisme offre toute une gamme de services aux femmes et aux enfants, qu'il y ait hébergement ou non.

Pour consulter la liste de nos services, cliquez ici.

Combien de temps puis-je rester en hébergement?

Il n’y a pas de durée spécifique à un hébergement, celui-ci peut varier de quelques jours à quelques mois, nous y allons avec les besoins et la situation de chaque femme.

Y a-t’il des frais liés aux services offerts?

Tous les services offerts par la maison Alternative pour Elles sont gratuits et confidentiels pour vous et vos enfants, que vous soyez hébergés ou non. Nous pouvons également offrir des services d'écoute et de soutien à vos proches.

Est-ce que mes enfants peuvent recevoir de l’aide aussi?

Certainement ! Que vous soyez hébergée ou non, vous et vos enfants avez accès à tous nos services. Une intervenante jeunesse vous rencontrera pour identifier les difficultés vécues par vos enfants et vous proposer une approche pouvant convenir à leurs besoins.

Est-ce que je dois être victime de violence physique pour utiliser vos services?

Plusieurs femmes qui viennent en maison d’hébergement n’ont pas vécu de violence physique. Il est important de savoir que les autres formes de violence laissent des séquelles tout aussi graves que la violence physique. Elles atteignent l’estime de soi, l’image ainsi que les capacités personnelles de la victime.

Qu’est-ce que je dois amener en hébergement?

La priorité est d'assurer votre sécurité. Nous vous suggérons des effets à apporter uniquement si cela ne vous met pas en danger. Il n'y a aucun problème àarriver en maison d'hébergement sans effet personnel.

Selon l’urgence et le temps disponible, n’apportez que vos effets personnels importants, dont vos cartes d’identité et celles des enfants. Nous aurons ce qu’il faut pour vous dépanner en cas de besoin. Si vous avez le temps de vous préparer sans risquer de vous mettre en danger, apportez vêtements, objets significatifs de vos enfants, certificats de naissance, rapports d’impôt et papiers importants.

(Pour plus de détails, consultez les scénarios de protection)

Est-ce que je peux amener mes animaux avec moi?

Malheureusement, il n’est pas possible d’apporter vos animaux, mais nous pouvons toujours regarder avec vous les différents hébergements possibles pour ceux-ci, le temps de votre séjour.

Est-ce que mes enfants et moi serons en sécurité?

Oui, plusieurs mesures de sécurité sont mises en place afin d’assurer votre protection. De plus, l’adresse de la maison d’hébergement est confidentielle.

À la maison d’hébergement, est-ce qu’on m’incite à quitter mon conjoint?

Non. Venir en maison d’hébergement ne vous oblige à rien. C’est un temps d’arrêt pour vous permettre de faire le point sur la situation et échanger avec des intervenantes dans un climat de confiance et d’entraide. Vous êtes d’ailleurs la mieux placée pour juger quelle est la meilleure décision à prendre.

Si vous vous questionnez sur le fait de porter plainte, sachez que cette décision est personnelle et peut être prise en tout temps. Nous pourrons par contre vous informer sur vos droits et vous accompagner dans vos démarches.

Comment savoir si je vis de la violence conjugale?

Il est parfois difficile d’identifier et de reconnaître que nous vivons de la violence. Celle-ci est souvent subtile et graduelle. Je peux avoir la « puce à l’oreille » si, en présence de mon conjoint, je me mets à changer, à ne plus être moi-même, à me sentir coincée, contrainte à faire des choses qui ne me plaisent pas. 

Si la peur m’empêche de m’exprimer librement, c’est probablement que je suis dans une relation malsaine. Finalement, la violence a aussi pour effet de me faire douter de moi, de mes capacités, de mes perceptions.

Pour connaître les différentes formes de violence, cliquez ici